L’Uberisation du marché de l’immobilier, une réalité ?

Certes, la transformation numérique du comportement des consommateurs vient imposer aux professionnels de l’immobilier d’adapter leur façon d’aborder le marché. Mais peut on parler pour autant de “l’uberisation du marché immobilier” ?

Comprendre l’Uberisation du marché de l'immobilier

L’Ubérisation est un néologisme introduit par Maurice Lévy, homme d’affaires Français et PDG de Publicis depuis 1987, relatant l’arrivée de la compagnie américaine Uber et son influence sur le marché du transport des personnes monopolisé jusqu’alors par les compagnies de taxis. Guillaume Sarlat, polytechnicien et inspecteur des Finances est l'auteur de l’ouvrage « En finir avec le libéralisme à la française », donne la situation suivante : « L’Uberisation, tout le monde en parle aujourd'hui : tous les business models des grands groupes seraient sur le point d'être disruptés, ubérisés, désintermédiés, commoditisés, en un mot pulvérisés par une multitude de startups beaucoup plus agiles et innovantes ».

La digitalisation des services bouleverse les codes des marchés et notamment celui de l’immobilier. En apportant plus de simplicité, de rapidité et une meilleure compétitivité. Les plateformes internet viennent ainsi répondre aux besoins réels des consommateurs.

L’arrivée des plateformes immobilières

Avec la numérisation des services, Internet permet de réduire l'asymétrie de l’information entre l’offre et la demande en apportant les outils accessibles à toutes les parties prenantes des transactions immobilières. Ces outils sont conçus et commercialisées par des startups qui ne rentrent pas en confrontation directe avec les acteurs traditionnels mais tentent de combler certaines lacunes constatées dans le marché immobilier. Optimiser les services aux particuliers dans le domaine de la location permet de proposer des alternatives sérieuses aux agences immobilières traditionnelles. Le développement du modèle “do-it-your-self” dans la gestion locative est une preuve concrète des améliorations considérables apportées par la nouvelle technologie immobilière.

Uberisation immobilier

Ubérisation applicable à la gestion locative immobilière

L’asymétrie d’information auparavant existante dans le secteur immobilier a contribué à l’apparition de nombreuses jeunes entreprises innovantes sur la partie transaction immobilière mais aussi sur la partie gestion locative. La détermination du prix de vente ou de location pour ce qui concerne l’administration des bien n’a jamais été chose aisée pour les particuliers (propriétaires bailleurs et locataires). Les agents immobiliers de par leur connaissance du marché ont un accès privilégié à l’information sur les biens immobiliers ce qui rendaient leur intervention dans les transaction quasi indispensable. Les plateformes innovantes cherchent à partager cette information et permettent ainsi à des propriétaires de gérer seul leur investissement locatif en répondant d’une manière efficace à la demande de location. Dans l’absolue, un marché désintermédié favorise les échanges entre les parties-prenantes de la location mais dans la pratique seuls des outils technologiques performants permettent sa viabilité économique.

Les plateformes comme Sheltin fournissent des outils tels que des tableaux de bord de gestion financière, des outils de recherche de logement et de sélection des locataires. Ces nouveaux acteurs favorisent la désintermédation du marché sans pour autant parler d’uberisation car il ne s’agit pas de transformer radicalement le rôle des acteurs existants. En effet, Uber a transformé les conducteurs en “chauffeurs de taxi” comme Airbnb a transformé les habitants en “fournisseur d'hébergement et de services hôtelliers”.

Dans tout les cas, l’avenir seul nous dira si les intervenant traditionnels du marché de l’immobilier savent s’adapter comme l’ont fait les grandes compagnies de taxis comme G7 avec la digitalisation de leur service de réservation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *