Rentabilité locative : choisir entre la location à vide ou location meublée ?

La loi Alur promulguée le 26 mars 2014 est venue imposer de nouvelles obligations aux propriétaires bailleurs. En effet elle vient encadrer ces deux types de baux avec des particularités bien distinctes.

D’un point de vue juridique

Juridiquement la location à vide impose des modalités plus contraignantes que la location meublée.

  • La durée pour donner congé à son locataire (préavis propriétaire) est de 6 mois pour la location à vide et de 3 mois pour la location meublée.
  • La durée du préavis locataire est de 3 mois pour la location à vide et de 1 mois pour la location meublée.
  • La durée minimum légale obligatoire d’une location à vide est de 3 ans et de 1 an pour une location meublée (réduite à 9 mois pour un étudiant).
  • Le montant du dépôt de garantie est limité à un mois de loyer hors charges, contre deux mois pour la location meublée.

D’un point de vue fiscal

Fiscalement, il existe une différence majeure entre les locations vides et les locations meublées :

Les loyers des locations meublées sont considérés comme des revenus industriels et commerciaux alors que ceux des locations vides sont considérés comme des revenus fonciers. En tant que propriétaire bailleur il est alors primordial d’étudier quel bail (rédigez votre contrat conforme à la loi Alur gratuitement ?) est fiscalement* le plus rentable en fonction notamment de l’abattement forfaitaire. La location meublée est souvent présentée comme plus avantageuse.

Afin de bénéficier de réductions d’impôts et d’abattements, la législation a mis en place différents mécanismes de défiscalisation (loi Robien, loi Borloo, loi Besson ou encore la loi Scellier). Il est indispensable de noter que la location meublée, impose un impôt supplémentaire : la CET (Contribution Economique Territoriale) qui peut parfois représenter jusqu’a un mois de loyer en fonction de la localisation de l’habitation.

*Tous les revenus immobiliers doivent impérativement figurer dans la déclaration d’impôts

A chaque location son type de locataire

Les logements loués, meublés ou vide s’adressent à différents types de locataires.

Un appartement loué vide s’adresse à des personnes plus stables professionnellement qui désirent s’installer sur le moyen/long terme. Les appartements meublés ont une superficie moins étendue et s’adressent plutôt à des jeunes, étrangers où étudiants n’ayant pas les moyens ou l’envie d’investir dans de l’équipement et du mobilier. La durée plus courte des locations meublées correspond d’autant plus à des locataires ne souhaitant pas s’installer définitivement ou en transit. On remarque un turn over (changement de locataire) 3 fois plus important pour les locations d’appartements meublés. N'oubliez pas qu'il est primordial de choisir le bon locataire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *